Astuce: pour enlever cette publicité Jimdo, jetez-donc un oeil sur JimdoPro... ;-)

Informations ici

 

p.232-Management de la formation initiale des sages-femmes-J.Bessonart

Jeannette Bessonart sage-femme, France

En conclusion de cette réflexion sur la formation des sages-femmes, il me paraît important de faire une synthèse des différents éléments essentiels à exploiter pour que cette formation soit efficace. Ce travail doit porter sur:
les objectifs de formation; . 

les étudiants sages-femmes;
-  
les enseignants (en obstétrique et diverses disciplines) ;
- les méthodes pédagogiques;
les moyens de formation.

Les méthodes modernes de management d'entreprise appliquées au management obstétrical nous donnent une structure appropriée à cette étude.

 

Voyons tout d'abord les objectifs de la formation. Ils peuvent se résumer en quatre questions: Pour qui? pour quoi? Quand? Comment?

 

Former une sage-femme. Pour qui? Pour la mère, l'enfant, le père, la famille, la société.

 

Former une sage-femme. Pour quoi? Pour la protection de la santé (physique et mentale) périnatale.

 

Former une sage-femme. Pour intervenir quand? Au début de la parentalité, c'est-à-dire pendant la période prenatale, pendant la parturition et à la naissance, dans !es suites de couches, en éducation sanitaire, en planification familiale et en gynécologie, sans oublier la formation à la recherche fondamentale, à l'enseignement et au management obstétrical.

 

Former une sage-femme. Comment? En situant bien les objectifs de formation dans la globalité de l'accompagnement de la parentalité comme un événement de vie et de santé, dans un corps sexué féminin, dans une vie de parents, dans une communauté et des traditions spécifiques aux différents pays. Il faudra alors que la formation initiale permette, quelle que soit la pratique professionnelle choisie par la sage-femme (libérale, salariée, gestionnaire en école ou en maternité, enseignante ou chercheur), une approche globale de la naissance.

 

En ce qui concerne les étudiants sages-femmes, il s'agira là d'une approche globale de l'éducation selon un processus participatif d'apprentissage comprenant le SAVOIR (ou le développement de l'intelligence critique), le SAVOIR ÊTRE

(ou la communication verbale et non verbale), le SAVOIR FAIRE (ou la maîtrise du geste). Ce souci de participation s'appuiera, selon les objectifs d'apprentissage, sur les méthodes de management par contrats d'objectifs entre étudiants, enseignants et État. Il faudra alors préciser: les méthodes, les moyens, les organismes de concertation et d'évaluation. 

 

Trois préalables me semblent importants pour dispenser une formation initiale non coupée de la vie:

- tenir compte de l'historique de la profession de sage-femme et de la naissance, -

- reconnaître un statut médical aux étudiants par une formation dispensée dans les universités/facultés de médecine et enfin 

- analyser les formations contemporaines au niveau européen et mondial avec élar

gIssement des stages professionnels «hors frontières ».

 

Quant aux enseignants, leur place doit être bien définie:

-des sages-femmes enseignantes pour organiser la formation et enseigner la physiologie obstétricale et le dépistage des pathologies, des médecins de différentes disciplines pour enseigner les différentes pathologies obstétricales, auxquels  on peut ajouter d'autres experts dans les disciplines suivantes : les sciences humaines, la législation, la gestion et le management. Les enseignants devront être évalués au niveau de leurs capacités à élargir leurs connaissances, à enseigner, et à encadrer les étudiants pour en faire des sages-femmes autonomes, compétentes et responsables.

 

Pour les méthodes pédagogiques, il faudra tenir compte du processus d'apprentissage qui obéit à certaines lois: à partir des objectifs, pour acquérir une formation médicale universitaire (scientifique, clinique, théorique, pratique, avec intégration rapide dans la vie professionnelle), il s'agira d'aider à redéfinir, analyser, comparer, faire des synthèses, donner le goût d'apprendre, comprendre pour s'adapter et évoluer. Il s'agira surtout d'aider à planifier, prendre, appliquer des décisions et évaluer sa pratique.

 

Enfin différents moyens sont nécessaires à une bonne formation des étudiants sages-femmes. Ce sont l'accès direct aux études (et non par le cursus infirmier) sur concours d'entrée avec un temps de formation de quatre années; la mise en place d'unités de valeur et de séquences de formation pratique et théorique (dans le respect de l'alternance études/travail/repos) par séminaires, stages pratiques (nationaux, européens, internationaux) dans les secteurs hospitalier public et privé, libéral, à domicile, c'est-à-dire selon tous les aspects de la pratique professionnelle; la présentation d'observations cliniques avec synthèse, les cours, interrogations, staffs de service et travaux de bibliothèque. Le contrôle de l'apprentissage est effectué par notation et grille d'évaluation, en présence de l'étudiant sur le rythme trimestriel, semestriel, annuel.

 

En conclusion, il faut rappeler qu'une approche globale de la formation initiale des sages-femmes ne peut être efficace sans la volonté des instances professionnelles et politiques nationales d'analyser tous les aspects d'une formation moderne en santé publique périnatale et de donner les moyens de la réaliser.

 

Elle ne peut être efficace sans la volonté des instances européennes de soutenir les « alignements nationaux» dans le sens des formationsles plus qualifiées comme aux Pays Bas et en France. Elle prendra toute son efficacité quand tous ces organismes auront assez d'audace, d'imagination et de confiance pour bien comprendre la place médicale et autonome des sages-femmes et les services qu'elles rendent en santé publique et en économies de santé dans les différents pays.

 
 


Article ajouté le 2008-05-05 , consulté 37 fois

Commentaires


Poster un commentaire

 



http://



Merci de recopier le nombre présent à gauche dans la case de texte ci-dessous ( Pourquoi ? ) 




Liens

Voir les articles de la catégorie " Le livre "paroles de sages-femmes"-Bruxelles1992 "

Imprimer cet article 
 Partager sur Facebook

Retour aux articles